Fruityfull Flavaz Geneticz

Recherche
...

Le fonctionnement d’un dépistage salivaire du THC

Lorsque vous fumez, le THC (Δ9-tétrahydrocannabinol) se dépose en premier lieu dans votre bouche. C’est la molécule à l’état brut que l’on retrouve dans la marijuana et la graine de cannabis. Une fois inhalée, la molécule est transformée par le corps qui métabolise le cannabidiol. On parle alors de la métabolite THC-COOH (11-nor-9-carboxy-Δ 9-tétrahydrocannabinol).

Comment ça se passe concrètement ? Le testeur applique un bâtonnet, pendant environ deux minutes, entre votre gencive et votre joue. Ce test salivaire détecte uniquement le THC. Si vous fumez un joint occasionnellement, vos chances sont minces de vous faire prendre, car environ trois jours sont nécessaires à la suppression du THC dans la salive.

L’analyse urinaire permet un dépistage plus profond. Elle détecte la consommation de cannabis sur plusieurs semaines en allant chercher la présence du THC-COOH.

Limites de l’analyse du cannabis par la salive

Les études et le témoignage de certains usagers démontrent que les tests salivaires ne sont pas fiables à 100 %. C’est sans doute une des raisons pour laquelle le seuil de détection n’est pas défini par la législation. Les limites de la science sont d’ailleurs admises par la justice et sachez que seule une analyse sanguine ou urinaire est recevable.

Les tests salivaires ne détectent pas uniquement les cannabinoïdes, mais aussi d’autres stupéfiants comme les amphétaminiques, les cocaïniques et les opiacés. Cela veut dire qu’une personne venant de prendre un paracétamol codéiné peut être testée positif.

Les méthodes pour être négatif au test salivaire

Il est fortement déconseillé de refuser un dépistage salivaire, car vous êtes passible d’une amende, de la perte de 6 points sur votre permis et d’une peine de prison.

Si vous avez un test planifié, la seule méthode infaillible est d’arrêter de fumer ! Sachez que le CBD a une nature non-psychoactive. Sa teneur en THC étant très faible – moins de 0,3 % – vous avez peu de risque de vous faire tester positivement.

Si vous ne souhaitez pas arrêter de fumer ou lors d’un contrôle inopiné, il est possible, selon certains usagers, de contrecarrer le test salivaire. Aucune méthode n’est certaine à 100 %, mais vous pouvez tester chez vous quelques astuces et tirer vos propres conclusions.

Les cellules graisseuses participeraient à l’absorption et au stockage de la molécule du THC. Dégustez un repas avec des aliments riches en graisse et observez le résultat.

Une bonne hygiène dentaire est importante. Brossez-vous les dents plusieurs fois par jour pendant plusieurs minutes en insistant sur les gencives et la langue. Vous pouvez aussi vous faire un bain de bouche en mélangeant du jus de citron, du vinaigre ou de l’eau oxygénée. Votre salive va un peu se diluer, ce qui peut minimiser la teneur en THC.

Des produits tout prêts existent aussi dans le commerce et permettent de masquer la présence de THC pendant 30 minutes.

Commentaires

Accès réservé aux majeurs

Ce site web propose des informations sur le cannabis et ses graines.
Son contenu est exclusivement destiné à un public adulte.

Avertissement

Les graines sont uniquement destinées à des fins de collection.
La germination des graines de cannabis est strictement limitée aux pays, états ou provinces dans lesquels elle est légale.
Zmoothiez Genetics décline toute responsabilité en cas d'utilisation non conforme à la législation locale et nationale.

Ok!
0